mardi 10 mars 2015

Partenariat entre la médiathèque Gao-Xingjian et la PMI de l'Angevinière

Les livres, c’est bon pour les bébés ! *

Un vendredi matin, salle d’attente de la PMI au centre médico-social de l’Angevinière, dans le bâtiment Sillon Santé Social. Sur la table basse, des albums, des imagiers en anglais, arabe, espagnol, des recueils de comptines et, dans la tête, quelques chansons et jeux de doigts. C’est la médiathèque qui sort de ses murs et propose aux parents et aux tout-petits, pendant l’attente avant la consultation, de découvrir les livres, de lire des histoires, de chanter ensemble. 


Il y a quelques mois commençait ce partenariat entre la PMI de l'Angevinière et la médiathèque Gao-Xingjian, deux structures du quartier Sillon fraîchement rénové. Une fois par mois depuis octobre, il s‘agissait d’aller à la rencontre des parents, dans ce lieu où l’on trouve davantage de jouets pour les tout-petits que de livres, et de faire découvrir la médiathèque aux personnes du quartier qui ne la connaissaient pas ou ne voyaient pas vraiment ce qu’ils pourraient y faire.
Car à quoi bon lire des livres aux bébés, ils sont trop petits, ils ne parlent pas, comment pourraient-ils comprendre ? Alors, venir à la médiathèque, quel intérêt ? Il n’était pas question de proposer un apprentissage précoce de la lecture, mais véritablement de partager avec son enfant, un moment de plaisir. Et l’on a vu quelques parents surpris lorsque l’on montrait un album ou un jeu de doigt à un tout-petit, l’attention qu’il portait aux images, aux livres à toucher, à la voix et au visage qui lui adressait des mots.
L’idée était également de conseiller aux parents des albums adaptés aux enfants de 0 à 3 ans, de les convaincre qu’un bibliothécaire ne lit et ne chante pas mieux et qu’il n’y a rien que les enfants préfèrent davantage que d’entendre leurs parents leur raconter des histoires.
Et quand on ne lit pas le français ou qu’on ne le maîtrise pas suffisamment pour comprendre les mots? Il reste encore les images à raconter, des chansons à chanter, des histoires dans sa langue maternelle. Voilà le lien fait entre la langue française et la langue d’origine. Et voilà pourquoi sortir des murs de la médiathèque est aussi important, aller à la rencontre d’autres cultures et d’autres langues, qui ne se reconnaissent pas forcément dans l’institution bibliothèque, et échanger, en particulier des chansons.

Comme nous l’avons fait, cette fois-ci à la médiathèque Gao-Xingjian, lors d’un accueil au début du mois. Quatre mamans et leurs enfants de 8 à 15 mois et Sophie, puéricultrice à la PMI, se sont retrouvés dans le cube aménagé pour l’occasion, avec une sélection d’albums avec ou sans texte, en langues étrangères, de chansons, mais également des jeux pour les tout-petits. Parce qu’il n’est parfois pas le moment de lire, mais celui de jouer… ou de manger ou dormir !




Pendant 1h, deux bibliothécaires ont proposé de raconter des histoires à chacun des enfants qui le souhaitaient, chanté et écouté quelques chansons, en français, en arabe et en bambara, discuté avec les mamans et présenté in situ la médiathèque.
A la fois façon de créer du lien social entre parents et de faciliter l’expression dans l’échange individuel avec les professionnels de la PMI, hors du rendez-vous médical, l’accueil des familles du quartier à la médiathèque donne aussi l’occasion de travailler sur l’accompagnement des enfants par les parents à la médiathèque et leur implication dans le lieu et ses usages.

Les prochaines dates pour les accueils à la médiathèque Gao-Xingjian : les vendredis 6 mars, 3 avril, 5 juin, de 10h à 11h, sur inscription à la PMI de l’Angevinière.

* Les livres, c'est bon pour les bébés, Marie Bonnafé, Calmann-Lévy, 2011
Présidente d’ACCES (Actions Culturelles Contre les Exclusions et les Ségrégations)
http://www.acces-lirabebe.fr/lassociation/presentation.html

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire